Recensement des enfants et adolescents travailleurs de rue


En 1996, Asociación Qosqo Maki réalise le premier recensement d’enfants et adolescents travailleurs de rue dans la ville de Cusco. Les résultats furent publiés dans le livre « Trabajando en las calles de mi ciudad » (« Travaillant dans les rues de ma ville »). Aujourd’hui, il est nécessaire de mettre à jour ces données, les changements sociaux étant constants. C’est pourquoi a été mis en place la première phase de réactualisation de données entre août et novembre 2016.

 

Cette première phase s’est concentrée sur les districts de Cusco, Wanchaq, Santiago, San Sebastián et San Jerónimo, l’objectif principal étant de connaître davantage la population d’enfants travailleurs de ces districts. Pour pouvoir mener à bien cette première étape, nous avons pu compter sur la participation des usagers du Dortoir Qosqo Maki et leur connaissance précieuse du terrain qui nous ont aidés à identifier les heures et lieux où se concentrent les enfants et adolescents qui travaillent dans la rue. Nous avons également bénéficié de l’aide inestimable de près de 100 étudiants de l’Université Nationale « San Antonio Abad del Cusco », qui sont sortis dans les rues à différents moments du jour et de la nuit, de 4 heure du matin jusqu’à minuit - parfois même jusqu’à 1 heure- afin de comptabiliser tous ces enfants et adolescents. Différentes institutions telles que les « Gerencias de Desarrollo Social » (« Directions de Développement Social »), Demuna’s (Bureaux Municipaux de Défense de l'Enfant et de l'Adolescent) et les « Jóvenes Regidores » (Représentants des Conseils Municipaux) des municipalités de Wanchaq, Cusco et Santiago nous ont accompagné durant tout le processus, nous procurant des informations et cartes nécessaires pour mener à bien le travail de terrain.

 
Nous avons conscience des efforts faits par des milliers d’enfants et adolescents qui, jour après jour, à travers le travail de rue, mettent en place une nouvelle ville où chacun est le bienvenu. Ce projet est fait avec eux et pour eux. Le mois de janvier est consacré à la systématisation de l’information recueillie dans les rues pour ensuite, pendant les prochains mois, continuer avec la seconde étape d’analyse des données.

 

Danny Olave Valencia.
Responsable du Projet de Recensement.