Enseignements au-delà d’un événement


 

Nous avons tendance à voir de manière superficielle les événements importants: le succès qu’a été le spectacle, la satisfaction du public, tout est joie et bonheur. Au-delà de ces émotions reconnaissables au premier abord, l’événement d’inauguration de la nouvelle salle culturelle de Qosqo Maki nous a montré l’importante du travail et de la participation des usagers du dortoir en dehors de la scène.

 

Shakim, un jeune de 14 ans, a su démontrer tout son potentiel dans le développement d’une activité commerciale: il a lui-même a assumé la responsabilité d’acheter, préparer et vendre du pop-corn ainsi qu’une boisson à base de maïs violet en prévision de l’inauguration de la salle culturelle.

 

Lui a été proposé l’idée de réutiliser les grands emballages en papier du sucre en poudre pour créer des « cucuruchos », cornets utilisés pour servir le pop-corn. Sa volonté ne s’est pas arrêtée là, puisque c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’il a vendu le pop-corn et les clients furent attirés par son charisme. La vente fut un succès et les clients se sont vus offrir une portion supplémentaire gratuite (« yapa » en quechua). Le jeune fut très satisfait en concluant qu’il possédait les compétences nécessaires pour percer dans le domaine commercial dans le futur.

 

Les interactions avec le public furent naturelles, ce qui ne semblait pas évident au début, de la part d’un jeune très timide et qui ne prenait pas facilement la parole. Cependant, cette opportunité l’a motivé pour relever le défi d’entreprendre une activité commerciale. Il s’agit avant tout de lui donner confiance et sécurité, faire appel à sa créativité et détecter une compétence qui puisse être développée.

 

L'équipe d'éducateurs du dortoir & Shakim