Atelier d’arts graphiques: “Cultiver la créativité”


L’atelier d’arts graphiques est le résultat du projet “YO SÍ PUEDO SER ARTISTA”, dirigé aux enfants et adolescents travailleurs en situation de rue, usagers du dortoir de Qosqo Maki.

 

L’atelier a débuté le 7 octobre 2016, les jeunes participant depuis régulièrement à l’activité. Le premier thème abordé fut le dessin, élément basique dans la branche artistique. Les participants commencèrent alors à emprunter le long chemin menant à la pratique de l’art, le plus compliqué pour eux étant d’être constant et persévérant.

 

Il fallut tout d’abord réveiller leur intérêt pour l’art, réveiller cette qualité innée de pouvoir arriver à être artiste de façon empirique ou à travers son étude. Les jeunes possèdent déjà ces qualités et habilités et, à travers cet atelier, ont eu l’occasion de les développer et les enrichir : en premier lieu à travers le dessin, ensuite grâce à la fabrication de papier marbré en développant l’art Ebru, pour terminer avec la production de gravures sur MDF (madeflex), une catégorie de bois recyclé.

 

Une des finalités de cet atelier a été d’apprendre les avantages liés à l’art aujourd’hui, notamment la solvabilité financière dont peut profiter l’artiste. C’est dans cette perspective que les jeunes ont participé au « Santurantikuy », marché mis en place pendant les fêtes de Noël. Les résultats furent très positifs pour les participants qui y ont mis beaucoup de volonté. De cette expérience, les jeunes ont pu découvrir que l’art peut être également un moyen de gagner sa vie grâce à l’observation et la participation au mouvement commercial en rapport avec les arts graphiques.

 

La prochaine phase de l’atelier consistera à réaliser une exposition des œuvres de chaque participant dans l’enceinte de Qosqo Maki.

 

 

Alexander Cayo Vargas Centeno
et l’équipe d’éducateurs du dortoir